La vente de tableaux a permis de récolter 4910€ au profit d’Imagine for Margo. C’est ce que souhaitait Elise, malheureusement décédée en juillet.

 Deuil-la-Barre, samedi 21 septembre. La vente de tableaux a été animée par Valérie Régis, commissaire-priseur.

«Que vous soyez croyant ou pas, Élise est là avec nous. Vous avez fait une bonne action. Il faut continuer son combat.» C’est la comédienne Claudine Coster qui a prononcé les mots de la fin après la vente aux enchères qui a eu lieu samedi 21 Septembre, à l’hôtel des ventes de la vallée de Montmorency, à Deuil-la-Barre.

C’est Elise qui avait souhaité organiser cette vente de tableaux au profit de l’association Imagine for Margo, grâce à laquelle elle avait pu participer à un essai clinique.

Deuil-la-Barre, samedi 21 septembre. La vente de tableaux a permis de récolter 4 910 €. LP/Thibault Chaffotte

«On a d’abord voulu annuler la vente. Et puis on s’est dit qu’il fallait le faire», Élise avait coutume de donner ses tableaux pour remercier les gens qui l’entouraient, y compris le personnel médical.

Les 70 lots ont été réunis en quelques jours

La vente a commencé par un tableau de la tante d’Élise, «Mariage africain». «Pour ce tableau, on commence à 50 €», annonce Valérie Régis. Il partira finalement à 80 €, puis c’est au tour d’un tableau peint à six mains, dont celles d’Élise. Le prix s’envole à 220 €. Un autre, de Bérengère Bekkaoui, trouve preneur à 270 €, sous les applaudissements du public. «Vous avez réussi, vous avez bien enchéri. C’est une bonne vente», félicite Valérie Régis, le commissaire-priseur, qui a officié pour cette vente sans frais.

La vente des tableaux a permis de réunir 4 910 €. Les 70 lots ont été réunis en quelques jours quand Bérengère Bekkaoui, quand le projet c’est concrétisé.

Cette première vente aux enchères restera gravé dans nos mémoires
Nous remercions tous les donateurs de tableaux ainsi que les acheteurs au grand cœur